Les 6 points clés pour l’aménagement de votre espace vert

Imaginez qu’un nouveau jardin est très compliqué. Où placer l’allée ? Comment cacher le vilain bâtiment devant vous ? Comment choisir les plantes ? Tous ces problèmes et d’autres problèmes surviennent lors de la création d’un projet. Vous devez considérer autant que possible les aspects pratiques et l’esthétique et le confort du lieu, définir l’emplacement du lit, l’espace de vie, et occuper un jardin sans espace. Voici quelques idées pour vous guider dans votre projet !

Prévoir un espace détente : entre hamacs et transats

Envie de flâner dans le jardin ? Entre transats, hamacs ou chaises suspendues, à l’ombre d’un arbre, entre deux poteaux ou une grande toile qui s’étend entre deux poteaux ou pavillons, les possibilités sont multiples.

Optimisez l’espace en choisissant un banc casier ou en ajoutant un simple coussin pour transformer un muret en banc. Certaines décorations ajoutent une touche zen, romantique ou moderne : carillon, statues, lanternes, miroirs, nichoirs, etc. N’en faites pas trop et risquez la confusion.

Si la place le permet, vous pouvez également envisager de réserver un coin du jardin pour les enfants : un petit bac à sable, une table et des chaises de même taille, une cabane, une tente, etc. Il existe de nombreuses solutions pour se faire plaisir ! Vous pouvez aussi demander l’avis d’un paysagiste Paris. Il vous donnera des conseils avisés pour votre projet.

Pensez à la circulation

Le parcours entre chaque entrée et entrée, potager ou piscine doit être clairement balisé et logique. Ce sont généralement des lignes droites, mais les courbes agrandissent l’espace et apportent plus de vie et d’harmonie.

Si les matériaux qui composent les trottoirs et les passages pour piétons sont en harmonie avec les bâtiments existants, alors les trottoirs et les passages pour piétons seront mieux intégrés : graviers, pierres naturelles ou reconstituées, dalles, marches japonaises… La route principale, l’entrée de la maison doivent être relativement courtes. Elle est large (1,50 m, surtout si vous prévoyez de la traverser avec une tondeuse à gazon) et constituée de matériaux pratiques, antidérapants et résistants à l’usure. La passerelle latérale peut être plus flexible en termes de matériau et de forme. Ils vivent en harmonie avec la végétation environnante. La voie est également très importante. Il se distingue du trottoir par sa largeur (entre 3 et 4,50 m) et sa résistance. Si vous n’avez pas d’idée, l’aide d’un paysagiste Paris est une solution. Il saura vous aider dans tout ce que vous entreprendrez pour votre jardin.

Un réseau réfléchi

Le passage souterrain des canalisations techniques doit être réalisé le plus en amont possible. En effet, tous les équipements nécessitant de l’électricité (éclairage, arrosage automatique…) doivent creuser des tranchées de 60 à 100 cm de profondeur. Par conséquent, le plan pour dessiner l’ensemble du réseau est la première opération à effectuer. Cela doit prendre en compte les moindres obstacles, comme les coins de murs, les dénivelés, et même les chemins et les maisons… Tant que le jardin ne semble pas avoir grand-chose, il vaut mieux le faire. Et même si vous ne pouvez pas vous permettre toutes les lumières installées aujourd’hui et demain. En prédisant leur emplacement, vous pouvez facilement brancher l’électricité en cas de besoin. La situation idéale est de prévoir plusieurs points lumineuse pour éclairer l’allée dans le jardin. Garantissez l’ambiance !

Comme pour l’éclairage, un arrosage automatique doit être prévu avant de planter la pelouse, car cela demande beaucoup de travail. L’option idéale est de demander à un paysagiste à Paris d’évaluer le nombre d’électrovannes attendu, la capacité du programmateur, la longueur, le diamètre et l’emplacement de la canalisation. Ceux-ci sont généralement enterrés aux limites du terrain pour éviter d’avoir à les déplacer lors de travaux ultérieurs (piscines, grands arbres à planter, etc.). Le paysagiste est le mieux placé pour réaliser correctement l’aménagement de votre jardin.

Choisissez des plantes qui s’adaptent au climat

L’entretien n’en sera que plus facile. Dans les régions sèches du sud, privilégiez les essences méditerranéennes ou exotiques qui résistent à la température, au vent et au manque d’eau. Le jardin situé dans la zone montagneuse rencontre un environnement hostile, le froid, la pluie et la neige. Le climat marin, doux et pluvieux, peut accueillir un grand nombre de plantes, mais doit résister aux embruns et au sel.

Les plantes sont bien adaptées au climat, resteront en meilleure santé et nécessiteront des ressources raisonnables. Encore une fois, n’hésitez pas à contacter un paysagiste professionnel à Paris pour vous aider à choisir les plantes adéquates pour votre jardin.

Faites attention au terrain

La stabilité du sol est très importante. Surtout dans une maison neuve. Le sol est remué, il y a remblayage, les fossés sont comblés… Il faut d’abord compacter le sol. Pour cette raison, les professionnels recommandent un compactage naturel les deux premiers hivers, suivi d’un bon compactage. Sinon, il y aura un risque d’affaissement ou de fissuration avec le temps. Pour assurer une fondation stable, le sol sera abaissé à environ 30 cm, puis recouvert de géotextile. Ensuite, tout ce que vous avez à faire est de paver l’allée et l’entrée du garage avec du gravier, puis de couler des dalles de béton. Ce dernier sera recouvert par le revêtement final.

L’entreprise réalise que l’allée bénéficiait de deux garanties. Le gabarit bénéficie d’une garantie de 10 ans et d’un revêtement de finition de deux ans. Encore faut-il choisir les matériaux : béton, gravier, pierre naturelle, pierre recyclée ou enduite. Tout dépend de vos envies et de votre budget.

Lieu apaisant dans le jardin : le point d’eau

Le point d’eau est particulièrement décoratif et apaisant. Il peut s’agir d’une simple fontaine murale, d’une cascade ou même d’un bassin.

Choisissez soigneusement chaque emplacement, surtout dans le cas d’un étang, afin qu’il ne soit ni trop ensoleillé ni trop ombragé, et utilisez des pompes et des filtres de bassin pour assurer une bonne circulation de l’eau.

Autre possibilité : les piscines, de la plus petite piscine gonflable pour enfants aux piscines semi-enterrées ou enterrées.

Ici, il est également recommandé de se référer aux règlementations en vigueur, qui remplissent diverses obligations légales en fonction de leurs exigences de localisation et de taille. Le paysagiste à Paris est le professionnel qui pourra vous aider sur ce sujet. Il vous accompagnera dans toutes les démarches de la conception de votre espace vert.

A l’abri du soleil

Tonnelles et pergola offrent une variété de fonctions, d’agencements et de possibilités de décoration. Leur structure simple peut être adossée au mur pour abriter un espace, comme installation de transition entre le jardin et la maison, formant un passage abrité. Recouvert d’un treillis agrémenté de matériaux modernes, toile ou végétaux, c’est un lieu de repos et de partage, posé en terrasse, mais aussi situé autour de la piscine, dans le coin ou dans la parcelle dans la “vallée verdoyante”

La pergola est une structure fixée sur la maison et se compose de 2 piliers et d’un “toit”.

La tonnelle est indépendante et peut être installée n’importe où dans le jardin. Il en existe de nombreux types, mais ils sont généralement détachables, en toile, et équipés de rideaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *