Est-il possible de recharger la voiture électrique à la maison ?

Oui. Pour la plupart des propriétaires de véhicules électriques, le domicile est le principal point de recharge. Il vous suffit d’installer une petite station de charge murale appelée “wall box” ou “home-station” ou de vous équiper de systèmes d’alimentation appropriés qui vous permettent de charger votre voiture électrique à partir de prises domestiques et industrielles normales.

75 % des voitures européennes parcourent moins de 50 km par jour, et les heures qu’elles passent généralement en stationnement sont plus que suffisantes pour recharger la batterie, même en mode lent. En outre, les batteries lithium-ion modernes bénéficient de petites recharges partielles, de sorte que les propriétaires de voitures électriques sont habitués à recharger chaque fois qu’ils se garent. Il suffit donc, dans de nombreux cas, de maintenir la puissance domestique standard de 3 kW pour disposer d’une batterie entièrement chargée chaque matin.

Dois-je demander une autorisation à l’opérateur de réseau ?

Vous n’avez pas besoin d’installer un nouveau compteur

Non. L’achat d’une voiture électrique est, à bien des égards, différent de l’achat d’un nouvel appareil ménager. Il n’est donc pas nécessaire d’installer un compteur séparé ni d’obtenir une autorisation ou une permission pour recharger la voiture chez soi à partir de son propre service public.

Si, en revanche, vous souhaitez utiliser des stations de recharge publiques, vous devez contacter l’exploitant de l’installation pour établir le mode de paiement et analyser le coût de la recharge.

Dois-je demander un nouveau compteur ?

Non, ce n’est pas nécessaire ni même pratique. La réforme du tarif domestique actuellement mise en œuvre élimine progressivement la progressivité des éléments tarifaires et réduit les frais liés à l’augmentation de la puissance du compteur. Il est donc plus pratique de recharger sa voiture à partir de son service domestique qu’à partir d’un compteur séparé qui comporte des frais fixes de fourniture en plus du coût de la consommation.

En ce qui concerne les compteurs dédiés à la recharge, il convient de rappeler que, dans les années passées, l’Autorité (résolution ARG/elt 56/10 de l’AEEG) avait permis que la fourniture de nouveaux points de fourniture (compteurs dédiés) dans le cadre du même contrat pour la recharge des voitures électriques et des pompes à chaleur soit soumise aux tarifs “autres usages” au lieu des tarifs “domestiques”.
Le règlement visait ainsi à éviter que les pompes à chaleur et les voitures électriques ne deviennent non rentables en raison de l’augmentation de la consommation d’électricité et de l’augmentation conséquente des tarifs (progressifs) pour les ménages. Toutefois, cette disposition doit désormais être considérée comme dépassée par la réforme du tarif intérieur.

Nous comparons ci-dessous les dépenses d’électricité dans deux scénarios différents de recharge de véhicules électriques caractérisés par une consommation égale :

  • recharge à partir du compteur domestique : en considérant un 4,5 kW avec une consommation totale de 4500 kWh dont 1500 kWh sont attribuables à la recharge du véhicule électrique.
  • Recharge à partir d’un compteur séparé : on considère un compteur domestique de 3kW avec 3000 kWh de consommation et un autre compteur “autres usages” de 3 kW avec 1500 kWh dus aux recharges de véhicules électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *